La facturation électronique (E-invoicing) est désormais obligatoire pour les marchés publics et les contrats de concession

L’arrêté royal du 9 mars 2022 royal fixant les modalités relatives à l’obligation pour les opérateurs économiques en matière de facturation électronique dans le cadre des marchés publics et des contrats de concession a été publié au Moniteur belge du 31 mars 2022

Depuis le 1er avril 2019, les adjudicateurs sont obligés de recevoir et traiter les factures électroniques qui leur sont transmises par les opérateurs économiques.

L’arrêté royal du 9 mars 2022 oblige les opérateurs économiques à transmettre leur facture de manière électronique dans le cadre des marchés publics et des contrats de concession. Cette obligation ne s’appliquera en principe pas pour les marchés publics et aux concessions dont la valeur estimée est inférieure ou égale à 3.000 euros hors tva.

Cette nouvelle obligation entrera en vigueur de manière phasée en fonction de la valeur du marché public (ou de la concession). La facturation électronique deviendra d’abord obligatoire pour les factures qui découlent d’un marché public dont la valeur estimée est égale ou supérieure au seuil de publication européenne (1) et publiées à partir du 1er novembre 2022.  Ensuite, cela s’appliquera pour les factures résultant d’un marché public dont la valeur estimée est égale ou supérieure à 30.000 euros et publiées à partir du 1er mai 2023. Les factures des autres marchés publics publiés à partir du 1er novembre 2023 (à l’exception de ceux inférieurs au seuil précité de 3.000 euros HTVA) suivront dans un troisième temps.

Les adjudicateurs doivent mentionner cette obligation dans les documents du marché. Les pouvoirs adjudicateurs ont la possibilité de prendre des mesures plus strictes en matière de facturation électronique. Par exemple, ils peuvent décider d’imposer la facturation électronique à une date antérieure aux dates susmentionnées, à condition de l’indiquer dans les documents contractuels.

Aperçu

PhaseFacturation se rapportant à …… doit être électronique pour les publications à partir de …
1cahier des charges au-delà des seuils UE6 mois après la publication de l’AR = 01/11/2022
2cahier des charges au-delaà de 30.000 € (HTVA)12 mois après la publication de l’AR = 01/05/2023
3tous les cahiers des charges18 mois après la publication de l’AR = 01/11/2023

Source : Moniteur belge

Articles liés

|

La Commission européenne a présenté le 8 décembre une proposition de directive relative à la TVA. La veille, un haut fonctionnaire de la Commission avait soulevé un coin du voile...
Désormais, 16.000 entreprises de construction peuvent numériser leur flux de factures. La mission d’Embuild est d’accompagner le secteur de la construction dans la numérisation. C’est pourquoi la fédération de la...